En savoir plus sur le vin...

Rechercher sur notre site

Conseils œnologiques

 

L’action de “chambrer”, qui définit la pratique ancienne consistant à amener la température du vin provenant de la cave à celle d’une pièce d’habitation s’est vidée de son sens avec l’augmentation sensible de la température à l’intérieur des maisons.

S’il est un sujet qui appelle une approche nuancée, c’est bien l’élevage en barriques… Le rôle positif du bois dans le processus d’élaboration d’un vin ne saurait être contesté.

Privé de permis de séjour dans le dictionnaire où il devrait légitimement s’insinuer entre “carafe” et “carafon”, le terme “carafer” bénéficie de l’aura de ces mots quelque peu obscurs appartenant au langage codé des grands prêtres de la dégustation.

Réglementer les plaisirs de la table en codifiant l’association des mets et des vins serait une dérive autoritaire inacceptable pour un palais libre. Mais si, en dernier ressort, le seul critère recevable en la matière est la subjectivité du goût, il n’en reste pas moins que quelques règles simples ne peuvent que nous aider à préciser nos propres choix.

Contenant anonyme dans la vie de tous les jours, le verre acquiert ses lettres de noblesse dans le rituel de la dégustation. Car à l’encontre d’une opinion assez répandue, sa forme joue un rôle important dans la perception des qualités d’un vin.
Ce rôle de révélateur impose ainsi un certain nombre de constantes qui définissent un verre à dégustation type.